Méditation biblique: Deut 6 v.5 – L’idolâtrie

Lecture :

Deut.6/5 : « 5Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. »

Contexte :

C’est un commandement de la part de l’Eternel par l’entremise de Moïse au peuple d’Israël après leur sortie d’Egypte  (Deut.6/1-2). Il implique un engagement total, exclusif de son peuple. Il n’y a pas de demi-mesure. C’est tout ou rien !

Pourquoi ce commandement ?

  1. En signe de reconnaissance donnant un droit d’exclusivité:

Dt.5/6-8 : « 6Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude.
7
Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face.
8
Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. 9Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux[…] »

Aimer Dieu c’est le reconnaître comme étant notre sauveur et donc que nous lui appartenons exclusivement !

  1. En signe d’humilité :

Dt.8/14,17-20 : « 14prends garde que ton cœur ne s’enfle, et que tu n’oublies l’Eternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude[…]17Garde-toi de dire en ton cœur: Ma force et la puissance de ma main m’ont acquis ces richesses. 18Souviens-toi de l’Eternel, ton Dieu, car c’est lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme il le fait aujourd’hui, son alliance qu’il a jurée à tes pères.

Dt.9/5-6 : « 5Non, ce n’est point à cause de ta justice et de la droiture de ton cœur que tu entres en possession de leur pays; mais c’est à cause de la méchanceté de ces nations que l’Eternel, ton Dieu, les chasse devant toi, et c’est pour confirmer la parole que l’Eternel a jurée à tes pères, à Abraham, à Isaac et à Jacob. »
6
Sache donc que ce n’est point à cause de ta justice que l’Eternel, ton Dieu, te donne ce bon pays pour que tu le possèdes; car tu es un peuple au cou roide. »

Aimer Dieu c’est reconnaître qu’on lui doit tout !

  1. Pour les préserver des conséquences funestes de l’idolâtrie :

Dt.8/19-20 : « 19Si tu oublies l’Eternel, ton Dieu, et que tu ailles après d’autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, je vous déclare formellement aujourd’hui que vous périrez. 20Vous périrez comme les nations que l’Eternel fait périr devant vous, parce que vous n’aurez point écouté la voix de l’Eternel, votre Dieu. »

Dt.12/30-31 : « 30garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu’elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire: Comment ces nations servaient-elles leurs dieux? Moi aussi, je veux faire de même. 31Tu n’agiras pas ainsi à l’égard de l’Eternel, ton Dieu; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l’Eternel, et même elles brûlaient au feu leurs fils et leurs filles en l’honneur de leurs dieux. » Dt.20/23 : « 23Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous; car elles ont fait toutes ces choses, et je les ai en abomination. »

Aimer Dieu c’est se préserver de tous contacts malsains.

Il est manifeste que Dieu, au travers de ces versets, s’oppose vigoureusement à l’idolâtrie.

Qu’est que l’idolâtrie ?

  1. Culte rendu à l’image d’un dieu comme si elle était le dieu en personne.

2. Amour passionné, admiration outrée. Un culte de la personnalité qui va jusqu’à l’idolâtrie.

Qu’est une idole ?

Selon le dictionnaire biblique, l’idole est une représentation par l’image, la sculpture, d’une personne, un objet ou d’un animal pour en faire un objet d’adoration.

Rom.1/21-23 : «  21puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; 23et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. »

Qu’est-ce qu’adorer ?

Toujours selon le dictionnaire biblique : le mot français adorer vient du latin orare qui signifie primitivement prononcer un plaidoyer (défendre les droits de quelqu’un ou une cause), une formule rituelle puis une prière ; adorare veut dire adresser une prière.

Puis le verbe adorer a pris le sens de rendre hommage à un être divin. Le verbe hébreux chaHah évoque le geste de s’incliner, se prosterner ou même se jeter face contre terre devant quelqu’un ou devant l’autel d’une divinité.

Le Seigneur s’était choisi Israël comme un peuple à part : Esaïe : 43/21 : « 21Le peuple que je me suis formé Publiera mes louanges. » Puis il leur avait donné la loi : Ex.20/1-4 : « 1Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:2Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude.3Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.
4Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. 5Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. »

L’histoire de ce peuple nous apprend qu’il transgressait continuellement ce commandement. Par conséquence, Israël connut deux exils : l’un en 721 av J-C, les 10 tribus du nord et en 586 av J-C la prise de Jérusalem.

Cependant , en quoi ce commandement concerne-t-il les autres peuples ?

  1. Il a créé le monde et il donne la vie :

Actes.17/24-25 : « 24Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme; 25il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses. »

  1. Il est souverain :

Esaïe.44/6-8 : « 6Ainsi parle l’Eternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Eternel des armées: Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n’y a point de Dieu.
7Qui a, comme moi, fait des prédictions Qu’il le déclare et me le prouve!, Depuis que j’ai fondé le peuple ancien? Qu’ils annoncent l’avenir et ce qui doit arriver!
8N’ayez pas peur, et ne tremblez pas; Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré? Vous êtes mes témoins: Y a-t-il un autre Dieu que moi? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point. »

  1. C’est un commandement de Jésus lui-même :

Mat.22/37-38 : « 37Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38C’est le premier et le plus grand commandement. »

  1. C’est un devoir qui incombe à tous les hommes :

Mt.4.10 : « 10Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. »

Rom.14/11-12 : « 11Car il est écrit: Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu.12Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. »

La transgression de ce commandement a des incidences sur le comportement moral de l’homme :

Rom.1/21-25 : « 21puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; 23et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. 24C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps; 25eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!26C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; 27et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. »

Or l’idolâtrie touche aussi le cœur de l’homme de notre siècle même dans notre société civilisée. Elle n’est pas que l’adoration de statues ou autres reliques que l’on peut observer dans le monde de la chrétienté. L’idolâtrie peut être insidieuse (qui a le caractère d’un piège). C’est-à-dire les préoccupations légitimes peuvent devenir un piège en leur accordant la seule place qui revient à Dieu. Ainsi jésus disait ceci : Mat.10/37 : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. » A plus forte raison un sport, même un travail. Voici un exemple :Un article panégyrique (discours à la louange de quelqu’un) envers le journaliste Olivier Royant directeur de la rédaction de Paris-Match décédé dans le courant du mois de janvier 2021. Voici les mots choisis par le directeur général de la rédaction, Hervé Gattegno dans le numéro 3740 : « Olivier Royant : Un journaliste, un vrai. De ce journal, Olivier Royant était le directeur de la rédaction[…] il s’y sera donné corps et âme, lui aura offert le meilleur de lui-même[…] il vivait dans l’espoir de réaliser le meilleur numéro[…] la légende de Match n’a jamais cessé de l’intimider[…] il a consacré toutes ses forces […] Où qu’il soit, pour toujours, il est l’envoyé spécial de Match. »

Autrement dit, on pourrait tourner ce texte dithyrambique (élogieux) de la manière suivante :

« Tu aimeras Paris Match, ton Dieu (au point que ce journaliste était intimidé par la légende de Match), de tout ton cœur, de toute ta pensée, et de toute ta force ( au point de lui avoir offert le meilleur de lui-même). »

En contre partie voici le témoignage d’un homme qui se destinait à une carrière de grand-reporter et dont la destinée a été toute autre et qui a été notre pasteur tout au long de longues années et qui est, aujourd’hui, auprès du Seigneur : Samuel Boada : « Evelyne le sais, j’ai toujours aimé beaucoup l’actualité. Et… je dois l’avouer que si le Seigneur ne m’avait pas appelé à un ministère de pasteur, peut-être qu’aujourd’hui, je serai parmi les grands-reporters ou journalistes. Parce que j’ai toujours été attiré par heuh…c’est vrai toute l’actualité. Bon ! Heureusement que Dieu m’a gardé, m’a préservé et je me suis dirigé vers une formation biblique auprès du Seigneur, auprès du Maître ! Amen ! »

Plus que jamais l’avertissement du Seigneur reste d’actualité : Mathieu.6/19-23: « 19Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; 20mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. 21Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.. »

Conclusion :

Le commandement d’adorer Dieu n’est pas l’exclusivité du peuple d’Israël, c’est un devoir qui incombe à tous les hommes : « Tout genou fléchira devant moi, et toute langue donnera gloire à Dieu. » Ce commandement est d’autant plus irrésistible que : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui, ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. » La Bible est formelle, offrir intentionnellement son adoration à quelqu’un d’autre ou à autre chose qu’à Dieu relève d’ une attitude de rébellion et fait de la personne un disciple de l’adversaire : « Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. » Oui les sataniques ne sont pas seulement ceux qui se livrent à des actes effroyables mais aussi ceux qui bien sous tous rapports méprisent ostensiblement d’accorder l’honneur à leur Sauveur et Seigneur : Mat.12/13 : « 30Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. » En effet, la Bible dit:Jean.5/23 : « Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé. » Car : Jean.3/35 :  « 35Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. 36Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

C’est pourquoi sachons discerner ce qui est temporel (les biens, les relations, les honneurs, les avantages de ce monde) et l’amour éternel de Dieu qui exige en retour de lui offrir nos corps en sacrifice vivant (Rom.12/1). Soyons sans partage :  « nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve. » (Actes.14/15).Colossiens.3/1-2 : « 1Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. »

« 21Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime. » (Jean.14/21)

Cantique 269 sur les Ailes de la foi : (4ème strophe) : Je l’ai trouvé.

Ah ! laissez-moi chanter mon Roi ; Oui, qu’à genoux, je chante !

Jésus n’est-il pas tout pour moi ? Gloire à sa croix sanglante !

Sans se lasser, jour après jour, Il m’aime, il m’aime encore…

Comment répondre à tant d’amour ? Je crois, j’aime et j’adore !

(Ch.Rochedieu).

-Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s