Méditation biblique: psaume 148 – Louez L’Éternel!

Louez l’Eternel !

Psaume 148 :

« 1Louez l’Eternel! Louez l’Eternel du haut des cieux! Louez-le dans les lieux élevés!
2Louez-le, vous tous ses anges! Louez-le, vous toutes ses armées!
3Louez-le, soleil et lune! Louez-le, vous toutes, étoiles lumineuses!
4Louez-le, cieux des cieux, Et vous, eaux qui êtes au-dessus des cieux!
5Qu’ils louent le nom de l’Eternel! Car il a commandé, et ils ont été créés.
6Il les a affermis pour toujours et à perpétuité; Il a donné des lois, et il ne les violera point.
7Louez l’Eternel du bas de la terre, Monstres marins, et vous tous, abîmes,
8Feu et grêle, neige et brouillards, Vents impétueux, qui exécutez ses ordres,
9Montagnes et toutes les collines, Arbres fruitiers et tous les cèdres,
10Animaux et tout le bétail, Reptiles et oiseaux ailés,
11Rois de la terre et tous les peuples, Princes et tous les juges de la terre,
12Jeunes hommes et jeunes filles, Vieillards et enfants!
13Qu’ils louent le nom de l’Eternel! Car son nom seul est élevé; Sa majesté est au-dessus de la terre et des cieux.
14Il a relevé la force de son peuple: Sujet de louange pour tous ses fidèles, Pour les enfants d’Israël, du peuple qui est près de lui. Louez l’Eternel! »

Le mot louer apparaît 12 fois.

Louer : Déclarer quelqu’un ou quelque chose digne d’admiration ou de très grande estime. Louer quelqu’un sans mesure.

Cette louange s’adresse à l’Eternel. Elle nous rappelle l’ordre créationnel de Genèse 1 et 2.

Dans le psaume, la louange est proclamée d’abord dans les cieux :

  • Les anges, toute son armée (2) ;
  • Les astres, les cieux (3).

Ensuite, on passe au niveau de la terre et des océans :

  • Les animaux marins (7) ;
  • Les éléments naturels (8).

Tout cela est sous son contrôle :

  • Il a donné ses ordres (8) ;
  • Il les a établis (6) ;
  • Il a donné des lois (6) ;
  • Ils exécutent ses ordres (8).

Dieu a donné la possibilité aux hommes de découvrir des lois dans certaines disciplines scientifiques telles que :

  • Les mathématiques ;
  • Physique ;
  • Chimie ;
  • Astronomie, etc…

Cependant, la Bible affirme que les connaissances des hommes sont bien inférieures à celles de Dieu : Jér.10/12-14 : « Il a créé la terre par sa puissance, Il a fondé le monde par sa sagesse, Il a étendu les cieux par son intelligence.A sa voix, les eaux mugissent dans les cieux; Il fait monter les nuages des extrémités de la terre, Il produit les éclairs et la pluie, Il tire le vent de ses trésors. Tout homme est dépassé même les plus savants. »

Puis la louange est proclamée par la faune et la flore (9-10).

Pour terminer, c’est au tour des hommes :

  • De toutes conditions sociales (11) ;
  • De tous sexes (12) ;
  • De tous âges (12).

Face à la splendeur de la création (Les anges, les cieux, les astres, la flore, la faune, les océans, les rois, les peuples) rien n’est comparable à la majesté de l’Eternel qui domine :

  • La terre et les cieux (13) ;
  • Ils ont été créés par Lui (6) ;
  • Seul son nom est élevé ((13).

Une question s’élève :

Comment les astres, les cieux, les éléments naturels, la flore et la faune peuvent louer Dieu ?

Rom.8/20 nous apprend que depuis la chute, la création a été soumise à la vanité. Ainsi, l’ homme se sert de la nature pour se glorifier lui-même :

  • Burj Khalifa à Dubaï : Gratte-ciel de 829,8 m ;
  • Les supermajors (les grandes compagnies pétrolières) ;
  • Les réacteurs nucléaires militaires : En 2002, les cinq grandes puissances nucléaires (États-Unis, Russie, Royaume-Uni, France et Chine) disposaient de 245 réacteurs nucléaires militaires sur 182 navires de guerre.) ;
  • Les grands groupes de la distribution ;
  • Les écuries de courses automobiles, etc..

Bien qu’il existe des avancées scientifiques qui apportent un soulagement aux souffrances, combien d’hommes et de femmes ont rendu gloire à Dieu publiquement pour ces progrès ? :

  • la première greffe d’organe (1954) ;
  • la première transplantation cardiaque (1967) ;
  • la pénicilline (1942) ;
  • le vaccin contre la tuberculose (1927) ;
  • le cœur artificiel (2015).

Cependant, la Bible montre les conséquences de cette vanité sur la nature, c’est-à-dire le dérèglement écologique, climatique dont on parle de plus en plus dans les médias : Jér.5/21-25 : « 21Ecoutez ceci, peuple insensé, et qui n’as point de cœur! Ils ont des yeux et ne voient point, Ils ont des oreilles et n’entendent point.
22
Ne me craindrez-vous pas, dit l’Eternel, Ne tremblerez-vous pas devant moi? C’est moi qui ai donné à la mer le sable pour limite, Limite éternelle qu’elle ne doit pas franchir; Ses flots s’agitent, mais ils sont impuissants; Ils mugissent, mais ils ne la franchissent pas.
23
Ce peuple a un cœur indocile et rebelle; Ils se révoltent, et s’en vont.
24
Ils ne disent pas dans leur cœur: Craignons l’Eternel, notre Dieu, Qui donne la pluie en son temps, La pluie de la première et de l’arrière-saison, Et qui nous réserve les semaines destinées à la moisson.
25
C’est à cause de vos iniquités que ces dispensations n’ont pas lieu, Ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens. »

C’est pourquoi la nature souffre : Rom.8/22 : « 22Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. » Mais Dieu promet la délivrance : Rom.8/19-21 : « 19Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. 20Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance 21qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. » Lorsque Dieu affranchira la nature de la servitude de la corruption, alors la création resplendira de la gloire de Dieu. Son apparence aura l’empreinte de la splendeur de la majesté de Dieu. C’est en cela que la création rendra un hommage à son créateur.

Il est évident que la gloire appartient à Dieu. Il n’est donc pas question de rendre un culte à la création. Dieu s’élève contre cela : Jér.19/3 : « 13Les maisons de Jérusalem et les maisons des rois de Juda seront impures comme le lieu de Topheth. Toutes les maisons sur les toits desquelles on offrait de l’encens à toute l’armée des cieux, et on faisait des libations à d’autres dieux. »

Cette gloire revient aussi à Jésus, l’auteur de la création : Jean1/1-4,9,14 : « 1Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2Elle était au commencement avec Dieu. 3Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. 4En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 9Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. 14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »

Enfin, cette gloire reposera sur Israël, le peuple qui est près de Lui (14) car Dieu ne l’a pas rejeté : Rom.11/1-2, 11-12, 25-27 : « 1Je dis donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Loin de là! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin. 2Dieu n’a point rejeté son peuple, qu’il a connu d’avance. 11Je dis donc: Est-ce pour tomber qu’ils ont bronché? Loin de là! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu’ils fussent excités à la jalousie. 12Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des païens, combien plus en sera-t-il ainsi quand ils se convertiront tous. 25Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée.
26
Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés;
27
Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j’ôterai leurs péchés. »

Conclusion :

Depuis qu’Adam fut chassé de la présence de Dieu et donc privé de la gloire de l’Eternel ( Gen.3/23), l’homme a toujours recherché à se glorifier : Gen.11/4 : « 4Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. ». Cela fut aussi vrai au temps antique avec les différents empires : L’Egypte, l’Assyrie, la Babylonie, la Perse, la Grèce, Rome (Daniel.2/31-44). Ils furent tous édifiés sur l’orgueil démesuré de ses princes. Même le monde moderne et contemporain eut ses orgueilleux notamment avec Louis XIV qui se faisait appelé « le roi soleil » : « Dieu a donc oublié tout ce que j’ai fait pour lui ? », mais aussi l’astronaute russe Gagarine qui se vantait d’être monté au-dessus du ciel et ne pas y avoir rencontré Dieu : « Dieu n’existe pas, je ne l’ai pas rencontré.» La vanité des hommes les poussent à tirer leur gloire d’eux-mêmes : Les Oscars, les Molières, la légion d’honneur inventée par l’empereur Napoléon avait pour dessein de flatter la vanité des hommes pour mieux se les attacher à lui : « Eh bien ! c’est avec des hochet que l’on mène les hommes.» Comme l’écrit l’apôtre Paul dans son épître aux Romains 1/23 : « ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. » C’est pourquoi le Seigneur dit dans Jérémie.17/5 : « Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l’Eternel! », « 20En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, 21puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous. » (Rom.1/20-22).

C’est pourquoi, toute la gloire revient à Dieu : Esaïe.42/8 : « 8Je suis l’Eternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. » Par conséquent, Jér.17/7-8 : « 7Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, Et dont l’Eternel est l’espérance!
8Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit. »
Car,Rom.11/36 :  « 36C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles! Amen! »

-Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s