Méditation biblique: Exode 27 – Le tabernacle (suite)

Exode.27/1-8 :  « Tu feras l’autel de bois d’acacia; sa longueur sera de cinq coudées, et sa largeur de cinq coudées. L’autel sera carré, et sa hauteur sera de trois coudées. Tu feras, aux quatre coins, des cornes qui sortiront de l’autel; et tu le couvriras d’airain.
Tu feras pour l’autel des cendriers, des pelles, des bassins, des fourchettes et des brasiers; tu feras d’airain tous ses ustensiles. Tu feras à l’autel une grille d’airain, en forme de treillis, et tu mettras quatre anneaux d’airain aux quatre coins du treillis. Tu le placeras au-dessous du rebord de l’autel, à partir du bas, jusqu’à la moitié de la hauteur de l’autel. Tu feras des barres pour l’autel, des barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’airain.
On passera les barres dans les anneaux; et les barres seront aux deux côtés de l’autel, quand on le portera. Tu le feras creux, avec des planches. Il sera fait tel qu’il t’est montré sur la montagne.»

Qu’est-ce qu’un autel ? Construction élevée, où l’on brûle l’encens ou le sacrifice offerts à la divinité.

Contexte

Dès que l’israélite franchissait la seule porte se trouvant parmi les toiles qui entouraient le tabernacle, il était tout de suite confronté à l’autel des holocaustes dominé au loin par la tente où se faisait la rencontre entre Dieu et Moïse.

Cet autel mesurait 2,5×2,5×1,5m (9.375 m3). Ses proportions dépassaient les autres objets sacrés tels que : l’arche de l’alliance : 1,25×0.75×0.75m (0.703 m3) (Ex.25/10); la table des pains : 1×0,5×0,75m (0.375 m3) (Ex : 25/23) ; l’autel des parfum : 0.50×0.50x1m (0.25 m3) (Ex.30/1-2). Seule la cuve n’avait pas de dimension définie. La grandeur de l’autel des holocaustes par rapport aux autres objets sacrés était voulu par l’Eternel : Ex.27/8  « il sera fait tel qu’il t’est montré sur la montagne. »

Il paraît évident que l’autel devait être bien mis en évidence et par conséquent incontournable. Il se dressait juste devant la porte d’entrée et barrait le chemin qui mène à la tente où Dieu rencontrait Moïse. 

Quel était son utilité ?

C’était le lieu institué par Dieu où se faisaient les offrandes et les sacrifices : Lév.1/1-8 : «1L’Eternel appela Moïse; de la tente d’assignation, il lui parla et dit: 2Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Lorsque quelqu’un d’entre vous fera une offrande à l’Eternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail. 3Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l’offrira à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Eternel, pour obtenir sa faveur. 4Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, qui sera agréé de l’Eternel, pour lui servir d’expiation. 5Il égorgera le veau devant l’Eternel; et les sacrificateurs, fils d’Aaron, offriront le sang, et le répandront tout autour sur l’autel qui est à l’entrée de la tente d’assignation. »

C’est aussi à cet endroit que le pécheur recevait de la part de Dieu le pardon par l’expiation de son péché : Lév.4/27-31 : « Si c’est quelqu’un du peuple qui a péché involontairement, en faisant contre l’un des commandements de l’Eternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, 28et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu’il a commis. 29Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes. 30Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l’autel.[…] C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation, et il lui sera pardonné. »

Donc, pour obtenir la faveur de Dieu ou recevoir le pardon de ses péchés, l’autel des holocaustes était le point de rendez-vous indispensable entre l’Eternel et le pécheur.

Toutes les classes sociales étaient concernées par cette procédure rituelle :Lév.4/3,27 (Le souverain sacrificateur, ou un chef). Cela concernait aussi autant l’individu que toute l’assemblée : Lév.4/13,27. On retrouve se principe d’équité qui démontre que Dieu ne fait point de favoritisme : Dt.1/17  «Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements; vous écouterez le petit comme le grand; vous ne craindrez aucun homme, car c’est Dieu qui rend la justice. » 

 Pourquoi cette effusion de sang autour de l’autel ?

  1. Pour obtenir le pardon

La bible dit : Héb.9/22 : « Que sans effusion de sang il n’y a pas de pardon pour le péché.»

La bible ajoute : Lév.17/11 : « Car l’âme de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation. » 

Ce passage dit que la vie est dans le sang. Que Dieu offre le sang d’ une vie sacrifiée sur l’autel pour ôter notre péché. Si Dieu ne fait pas cela, il n’y a pas de pardon et nous restons sous la condamnation de Dieu. Car selon la parole de Dieu : Rom.6/23: « Le salaire du péché c’est la mort ».

On peut noter que la personne qui exerce le péché compromet sa vie. Car la conséquence du péché c’est la mort comme salaire.

C’est une loi incontestable comme la loi de la pesanteur qui s’exerce sur tout corps ayant une masse sur la terre. Autrement dit défier la loi de la pesanteur du haut de la tour Eiffel sans autre moyens que ses bras, c’est la mort. Ainsi, ceux qui se livrent au péché, s’exposent à la mort.

Or Le seul moyen de retrouver la vie se fait en échange d’une autre vie que Dieu demande. Il est important de comprendre que Dieu n’est pas cruel, qu’il n’est pas assoiffé de sang mais que c’est le péché qui est redoutable et impitoyable !

Paul parle de la puissance et de l’esclavage qu’opère le péché dans sa vie : Rom.7/14,15,17-19: « Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par-là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. »


Jacques révèle ceci par rapport à la mise en marche du péché : Jac.1/14-15 :  « Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort. »

Prenons l’exemple d’Adam et d’Eve : Gen.2/16-17 :  « L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »


Gen.3/6 : « La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. »

Eve vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue : elle est attiré par la beauté de l’arbre. Elle conçoit que celui-ci est précieux pour ouvrir l’intelligence : elle le convoite, elle le désir et elle finit par transgresser l’ordre de Dieu : « Tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »


Nous constatons que :1Jean.3/4 : « Le péché est la transgression de la loi » Le péché est la désobéissance à la volonté révélée de Dieu tels que les dix commandements donnaient à Moïse (Dt.4/13) qui peuvent se résumer en deux commandements : Marc.12/30-31 : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. »


Mais il est pire encore car comme la lèpre, il se répand insensiblement dans nos actes, nos pensées et nous rend de plus en plus insensible à la gravité du mal que nous faisons.

  1. Pour purifier

Lév.14/1-7 : « […]v6 -7: le sacrificateur prendra l’oiseau vivant, le bois de cèdre, le cramoisi et l’hysope; et il les trempera, avec l’oiseau vivant, dans le sang de l’oiseau égorgé sur l’eau vive. Il en fera sept fois l’aspersion sur celui qui doit être purifié de la lèpre. Puis il le déclarera pur, et il lâchera dans les champs l’oiseau vivant. 

  1. Pour sanctifier

Héb.9/13 :  « Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair[…] »

Tout cela renvoie à certains passages du nouveau testament :

Jean.1/29 : « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte (expie)le péché du monde. »

Mat.26/28 : « car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. »

Que signifie rémission ? C’est l’action de faire grâce, de pardonner.

A l’époque de Jésus, les pharisiens contestaient à celui-ci d’avoir ce pouvoir car seul Dieu peut pardonner les péchés : Marc.2/7 : « Comment cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul? » On peut aisément comprendre leur colère car le lieu où se faisaient les sacrifices pour le pardon des péchés était le temple.

Pourtant, la bible dit ceci : Héb.8/5 : « Ils célèbrent un culte qui n’est la copie et l’ombre des réalités célestes. » Car : Rom.3 /25 :  « C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience. »

Que signifie propitiatoire ? Couvercle de l’arche, appelé en hébreux : « kapporet » : couverture. Ce terme évoquait à la fois le lieu et l’acte par lequel le sacrifice expiatoire rendait Dieu propice (favorable) au pécheur.

En fait, le premier tabernacle annonçait Jésus-Christ: Héb.9/8-12 : « Le Saint-Esprit montrait par-là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait. C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. » Car : « Il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés. » :Héb.10/4.

Conclusion

Le tabernacle a été construit pour nous instruire sur les réalités spirituelles. La loi qui officiait dans le tabernacle a joué un rôle de pédagogue pour nous conduire à Christ : Galates.3/24 : « Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. » Parce que : Héb.7/19 : « La loi n’a rien amené à la perfection. » car « les offrandes et les sacrifices ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte. » :Hé.9/9.

La venue de Christ n’abolissait pas la Loi mais l’accomplissait. Car tous ceux qui sous l’ancienne alliance avaient placés leur confiance dans les sacrifices d’expiations pour le pardon des péchés étaient pardonnés en signe de leur obéissance à Dieu dans l’attente du sacrifice parfait en la personne du Seigneur pour les péchés passés, présents et avenirs: Héb.9/15 : « Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis. »

C’est pourquoi, Jésus disait à ceux qui contestaient sa divinité : Jean.8/24 : « C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. » Héb.9/13-14/ «  Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! »

C’est par le sang précieux de Christ que nous avons été rachetés de notre vaine façon de vivre, dit l’apôtre Pierre, Christ s’est sacrifié comme un agneau sans défaut et sans taches : 1Pierre.1/18-19.

C’est pourquoi, l’épître aux hébreux nous encouragent à nous avancer dans la présence de Dieu où seul le souverain sacrificateur du temps du premier tabernacle avait l’autorisation de s’approcher : Héb.10/19-22 : « Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. »


C’est donc à travers la croix symbolisée par l’autel des holocauste que nous sommes amenés à sonder pour l’éternité le grand amour de Dieu qui a offert son Fils unique comme sacrifice pour le rachat de nos péchés : Eph.3/18-19 : « Que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. »

-Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s