Méditation biblique – 1 Pierre 1 22-23: L’amour fraternel

Lecture : 1.Pi.1/22-23 : « Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur, puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.

Thème : L’amour fraternel

De quel amour s’agit ‘il ?

L’amour dont il s’agit ici est un amour surnaturel. C’est le fruit de l’Esprit : Gal.5/22) : En énumérant les qualités de l’Esprit, on constate que l’amour est cité en premier. Comme pour signaler que l’amour est la première chose qui doit attirer notre attention et nous préoccuper lors de notre nouvelle naissance. D’ailleurs, il est mentionné dans les Ecritures que la loi royale c’est l’amour : Jacq.2/8 : « Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. »

D’où cet amour prend-il sa source ?

De l’homme ?

Non, dit la Bible. Ecl.7/20 : « Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais. »

Or l’amour est lié à la justice : 

Nous accomplissons la loi, si nous aimons notre prochain comme nous-même :Rom.13/8-13 : « Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi. En effet, les commandements: Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait point de mal au prochain: l’amour est donc l’accomplissement de la loi. »

Qui peut dire qu’il est sans péché ?

1.Jean.1/10 :  « Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. » Certains pourraient penser qu’ils n’ont jamais été infidèles en acte envers leur conjoint , ou encore qu’ils n’ont rien à se reprocher dans leur relation avec les autres contrairement à certains qui ne mènent pas une vie droite sans compter les meurtriers, les pédophiles, etc. Pourtant, le Seigneur révèle dans sa parole qu’il ne suffit pas seulement d’agir mal en acte envers son prochain pour être répréhensible (condamné) devant Dieu mais que l’on peut pécher aussi en pensée : Mat.5/27-28 : « Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » Le sentiment de supériorité envers son prochain est aussi condamnable pour Dieu : Luc.18/11-14 : « Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain;[…] Je vous le dis, celui-ci (le collecteur d’impôt) descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre (le pharisien). Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. ». L’idolâtrie (l’amour du monde avec ses convoitises), la médisance, les querelles, les rivalités, l’égoïsme, le mensonge, la vantardise sont autant des attaques brutales contre l’amour fraternel.


De Dieu ?

Oui, dit la Bible.

1Jean.4/7-8 :  « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. »

Quelle preuve avons-nous de l’amour de Dieu ?

Rom.5/7-8 : « A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » Jean.3/16 :  « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Quelle conséquence cela a-t-il sur notre nouvelle vie ?

L’amour fraternel : 1.Pi.1/22 : « Pour avoir un amour fraternel. » Notre foi dans le sacrifice de Christ ne se résume pas seulement à notre salut mais aussi à exercer un amour mutuel d’une manière ardente et sincère.

Cet amour a trois qualités :

Il est ardent c’est-à-dire intense, fort au point de donner sa vie pour ses frères et sœurs :1.Jean.3/16 : « Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. » Comme un parent pour son enfant, un mari, une épouse pour son conjoint ou encore un ami qui aime en tout temps.

Il est sincère c’est-à-dire pur, sans mauvaise intention d’un gain malhonnête, sans flatterie, sans suspicion (que l’on n’est pas d’arrière-pensée sur la pureté des intentions de notre prochain, c’est-à-dire que l’on ne prête pas à mal les actions bienveillantes de son prochain.) : 1.Corinthiens.13/5 : « L’amour ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne soupçonne pas le mal. »

Il est entier « de tout son cœur » c’est-à-dire totalement dévoué (Apporter quand la situation l’exige l’aide matérielle et /ou financière, le soutien moral, une assistance, des visites, des appels, en deux mots : Être serviable.), livré sans réserve (Être honnête dans nos sentiments, vrai dans nos relations : en un mot : Transparent mais pas inodore ni sans saveur c’est-à-dire savoir reprendre un membre de l’église avec douceur, humilité et parfois avec sévérité si la situation l’exige : notamment envers ceux qui s’obstinent à propager de fausses doctrines ou à tatillonner sans fin dans un esprit de contradiction systématique ou encore envers un membre qui mépriserait tous les avertissements bienveillants sur sa conduite au sein de l’assemblée et à l’extérieur.) : Michée.6/8 : « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; Et ce que l’Eternel demande de toi, C’est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu. »

Donc, pour avoir un amour fraternel sincère, il faut nous aimer ardemment, ce qui sous-entend sans favoritisme, sans retenue au point de faire passer les intérêts du prochain avant les nôtres :1.Cor.10/24 : « Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui. » Pourtant, malgré la sincérité et le désintéressement de notre amour, il nous faudra nous préparer à trouver de la résistance, à verser des larmes et à être aussi incompris : Actes.20/19 : «Servant le Seigneur en toute humilité, avec larmes, et au milieu des épreuves que me suscitaient les embûches des Juifs. » écrivait Paul. 

Comment rendre réalisable un commandement si absolu ?

D’autant que Pierre lance une injonction : « Aimez-vous ardemment » : 1.Pi.1/22. C’est un ordre. C’est un acte de volonté qui va au-delà de notre ressenti du moment ou des conditions favorables. L’amour fraternel n’est pas du sentimentalisme mais le fruit de l’Esprit.

Dès l’instant où nous avons reçu la nouvelle vie, « puisque vous avez été régénérés » en « obéissant à la vérité » qui consiste à croire que nos péchés ont été lavés par le sacrifice de Jésus, nous avons reçu dès ce moment une nouvelle façon de vivre, une nouvelle vocation (penchant, inclination) « par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu. » 1.Pi.1/23 qui nous revête de sa sainteté. En conséquence, nous sommes déclarés saints. Nous ne vivons plus selon les principes de l’homme charnel mais selon l’Esprit de vie qui nous a été donné :1.Cor.6/19 : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? » Or en recevant l’Esprit de vie c’est les valeurs de l’Esprit que nous devons dorénavant intégrer exclusivement dans notre vie : Gal.5/22 : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité (bienveillance), la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses. »

Faut-il donc attendre indolemment que Dieu fasse son œuvre en nous sans notre concours ? Non, car nous pouvons lire dans la Bible que nous avons notre part, autrement dit nous devons faire preuve de volonté pour permettre à l’Esprit d’agir, aller dans son sens pour ne pas lui résister: « Persévérez dans l’amour » : Héb.13/1 ; « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. » :Luc..6/31 . « Persévérez, faites-le »: ce sont des verbes d’actions et de commandements révélés aux apôtres qui ne nous laissent pas d’autre choix que d’agir.

Sur le plan pratique, la Bible nous communique des recommandations pour exercer l’amour fraternel :(Lire : Eph.4/2-3, 32 ;5/2 : « Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix. […]Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

Cette disposition de cœur ne se fait pas du jour au lendemain. Elle nécessite de notre part une vigilance de tous les instants pour saisir promptement les occasions de faire le bien.: Gal.6/10 : « Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. » C’est par l’exercice de cette constance que nous serons amenés à pénétrer toujours plus loin dans l’amour fraternel. Avant de courir, il nous a bien fallu apprendre à marcher. C’est pourquoi avant de pouvoir donner sa vie pour son prochain (avec amour) ou pardonner à ses ennemis (sincèrement), sachons déjà dire merci quand on nous rend service, donnons un coup de main sans qu’il soit besoin que l’on vienne nous supplier, couvrons avec amour les maladresses sans aller courir ébruiter les manquements de son prochain. Un « Merci !», un « Je t’aime ! », un « Je te demande pardon. » sont autant d’encouragement à l’amour.

Conclusion

Il est évident que nous restons perfectibles. C’est seulement dans la présence de Dieu, lors de notre résurrection que nous serons débarrassés à tout jamais du péché qui nous enveloppe si facilement comme le signale le verset Heb.12/1. Cependant, nous sommes devenus des enfants de la lumière et notre attrait est de tendre vers la loi royale qui est l’amour. Néanmoins, Dieu ne nous a pas abandonné à une impossible quête (recherche). Car : «c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire.» Ph.2/13. Par sa parole vivante et incorruptible, Dieu met en nous l’envie ou le désir de faire sa volonté et il produit en nous le pouvoir d’accomplir ce désir. Par conséquent, il y a une relation d’amour qui s’établit entre Dieu et l’homme dans cette alliance. Et cet amour se traduit par le fait que Dieu nous offre son soutien. Cela est d’autant plus touchant que c’est par l’amour de Dieu que nous avons été sauvés à travers le sacrifice de son Fils alors que nous étions encore ses ennemis. C’est avec raison comme dit un cantique :  « cette croix me sera toujours chère […] il fait de moi son heureux racheté. »

C’est pourquoi la Bible nous rappelle cette parole du Seigneur : « C’est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » Jean15/12-13.

« Marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.»Eph.5/2.

« Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. Mais La charité ne périt jamais.»1.Cor.13/8.

« Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité. » 1.Cor.13/13

-Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s