Méditation biblique : Le jeune et la prière [version complète]

Le jeune est biblique et concerne tous les chrétiens car Jésus lui-même l’avait expérimenté avant de commencer son grand ministère de salut. Le jeûne chrétien est l’abstinence de toute nourriture et de boisson pendant une période donnée. Certaines religions pratiquent aussi des jeunes. On peut parler du bouddhisme, de l’islam (Ramadan). Le jeûne sans prière ni charité, sans méditation rime avec le régime.

Le jeûne est un outil de grâce mise à notre disposition pour intercéder, prier avec insistance, implorer notre Père Céleste de venir à notre secours, car il reste notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, celui qui peut apporter des solutions à nos requêtes. Ce moment favorable de louanges et de prières, de lecture biblique, permet de nourrir notre faim de Dieu, de chercher sa face, vivre ses lois et ses commandements. Le jeûne, accompagné d’humilité totale, s’appuie sur la foi, car nous faisons confiance à notre Dieu, qui est souverain, libre de nous exaucer selon sa volonté

Mobile d’organiser un jeûne

Les raisons qui poussent les croyants à organiser un jeune sont multiples:

  • se ressourcer spirituellement, afin de résister aux tentations
  • se fortifier, en s’appuyant sur la promesse
  • intercéder pour son pays, sa famille, ses frères et sœurs (Néhémie)
  • invoquer Dieu quand on est dans la détresse, dans des épreuves
  • l’invoquer dans la recherche d’une bonne direction (Moïse)
  • l’invoquer en cas de menace, de guerre imminente (le roi Josaphat)
  • l’implorer, s’humilier, quand la menace de destruction de son pays est envisagée (cas de Ninive et du peuple juif (Esther 4:3)
  • enfin, supplier Dieu comme Daniel, dans différentes situations difficiles (Daniel 9:3)

Les jeûnes, souvent occasionnels, peuvent être individuels ou collectifs. (Cas de moise, exode 34:28). Ce jeune de 40 jours et 40 nuits, sans manger ni boire, permet à Moïse de rechercher la direction et l’aide de Dieu, afin de conduire sagement son peuple. Il reçoit de Dieu des instructions et des enseignements, une formation accélérée sur la montagne.

Cas de Jésus: toujours en communion permanente avec son Père, il prie sans cesse et jeûne 4.0 jours pour donner l’exemple. En effet, pour commencer son ministère, il doit s’équiper avec des armes pour le combat spirituel.

Cas de Néhémie (Néhémie 1 à 4): Son jeûne traduit sa tristesse, sa désolation à la suite d’une nouvelle fracassante des ruines des murailles de Jérusalem

Jeûne collectif – Cas de Ninive: C’est un jeune de repentance des habitants de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu de la province (la presse en a longuement parlé lors de la guerre d’Irak). Les habitants de Ninive représentent un modèle parfait de repentance sincère. En effet, après l’annonce solennelle du prophète Jonas que Dieu va détruire dans 40 jours la grande ville à cause de sa méchanceté, d’une manière unanime et spontanée, les habitants se repentent sans attendre le lendemain. Dans la totale humilité, depuis le roi, les notables, jusqu’aux petits, ils se couvrent de sacs et de cendres, signe douloureux de deuil, expression criante d’humilité qui aiguise envers eux la miséricorde, la grâce et le plein pardon divin. (Jonas 3)

Néhémie 9:1 : le 24ème jour du mois, les enfants d’israel s’assemblèrent, revêtus de sacs et couverts de poussière, pour la célébration d’un jeune

Jeune collectif proclamé par le roi Josaphat: Judas est menacé d’une guerre imminente, et le peuple cheche le secours et la protection de Dieu (2 Chroniques 20:3) Le roi proclame le jeune pour tous judas, qui s’assemble pour invoquer l’éternel, et l’on vint de toutes les villes pour chercher le secours de l’Eternel.

Le roi confiant en Dieu déclare dans le verset 6 et 7: N’est-ce pas toi qui a en main la force et la puissance et à qui nul ne peut résister.
Car ton nom est dans cette maison, nous crierons à toi du sein de notre détresse, et tu exauceras, et tu sauveras.

V15: Dieu répond: ne craignez point, et ne vous effrayez point, devant cette multitude nombreuse, car ce ne sera pas vous qui combattrez, ce sera Dieu.

Jeune d’Esther, Esther 4:3: Une grande désolation parmi les juifs; ils jeûnaient, pleuraient et se lamentaient et beaucoup se couchaient sur le sac et la cendre, à la suite de l’édit du roi qui voulait exterminer tous les juifs. La réponse de Dieu (Esther 9:10): Dieu est venu exaucer le peuple, qui s’est vengé.

Le jeûne, pour être agréable, doit être précédé de la repentance, sinon Dieu le rejette (Jérémie 14:12).

D’autres jeunes: Les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient (Marc 2:18-20) (à lire)

Les responsables des églises d’Antioche, prophètes et docteurs, pour chercher la direction divine, jeûnaient (Actes 13:2-3). Ils ont eu la réponse quand l’Esprit dit: “mettez moi à part Paul et Barnabas pour l’oeuvre à laquelle je les ai appelés”.

Paul lui-même est l’exemple d’un serviteur de Christ qui recourt constamment au jeûne. (2 Corinthiens 6:4-5 ; 2 Cor 11:27 (à lire). Sur le plan spirituel, Paul puisait sa force pour le combat à travers le jeûne, pour être assisté; sa persévérance, sa patience, sa joie, sa peine peuvent nous instruire.

Esaïe 58:3-12 : ‘«A quoi nous sert-il de jeûner, si tu ne le vois pas, de nous humilier, si tu n’y fais pas attention?» C’est que, le jour où vous jeûnez, vous accomplissez vos propres désirs et traitez durement tous vos ouvriers. Votre jeûne débouche sur des procès et des disputes, sur de méchants coups de poing. Vous ne jeûnez pas, comme vous le faites aujourd’hui, de manière à faire entendre votre voix là-haut. Est-ce un jeûne de ce genre que je préconise, un jour où l’homme s’humilie? S’agit-il de courber la tête comme un roseau? Faut-il se coucher sur le sac et la cendre? Est-ce cela que tu appelles un jeûne, un jour agréable à l’Eternel? Voici le genre de jeûne que je préconise: détacher les chaînes dues à la méchanceté, dénouer les liens de l’esclavage, renvoyer libres ceux qu’on maltraite. Mettez fin aux contraintes de toute sorte! Partage ton pain avec celui qui a faim et fais entrer chez toi les pauvres sans foyer! Quand tu vois un homme nu, couvre-le! Ne cherche pas à éviter celui qui est fait de la même chair que toi! Alors ta lumière jaillira comme l’aurore et ta restauration progressera rapidement, ta justice marchera devant toi et la gloire de l’Eternel sera ton arrière-garde. Alors tu appelleras et l’Eternel répondra, tu crieras et il dira: «Me voici!» Oui, si tu éloignes du milieu de toi la contrainte, les gestes menaçants et les paroles mauvaises, si tu partages tes propres ressources avec celui qui a faim, si tu réponds aux besoins de l’opprimé, ta lumière surgira au milieu des ténèbres et ton obscurité sera pareille à la clarté de midi. L’Eternel sera constamment ton guide, il répondra à tes besoins dans les endroits arides et il redonnera des forces à tes membres. Tu seras pareil à un jardin bien arrosé, à une source dont l’eau n’arrête jamais de couler. Grâce à toi, on reconstruira sur d’anciennes ruines, tu relèveras des fondations vieilles de plusieurs générations. On t’appellera réparateur de brèches, restaurateur de sentiers fréquentés. ‘

Nous aussi, dans cette période difficile, exceptionnelle, catastrophique due au coronavirus qui a bouleversé le monde entier, nous devrions chercher la face de Dieu, l’implorer de venir à notre secours à travers le jeûne.

Dans le passé, et même dans le présent, le jeûne individuel ou collectif a des résultats encourageants car Dieu, qui est le même hier, aujourd’hui, et éternellement, reste à l’écoute attentive de son peuple affamé, qui demeure en lui et l’invoque.

-Étienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s