Méditation biblique: Exode 36 v.1-7 – Un cœur bien disposé pour l’œuvre de Dieu

Qu’est-ce que le cœur de l’homme ?

La Bible nous indique que le cœur de l’homme comprend toutes les dimensions de la personnalité humaine :

  • La dimension rationnelle : La compréhension (Jn.12/40), les pensées (Hb.4/12), l’intelligence ( Rom .1/21), la conscience (Act.2/37) ;
  • La dimension affective : Désirs (Mt 5/28), amour (Lc.10/27), inquiétude (Jn.14/1), chagrin (Rom.9/2) ;
  • La dimension volontaire : Décision et engagement (Rom 6/17), résolution (2 Cor9/7), intentions (Hbr.4/12).

Que signifie disposer ?

Arranger, mettre de l’ordre. Mais aussi se préparer à quelque chose.

Contexte

Dieu demande à Moïse de collecter auprès du peuple des offrandes pour contribuer à son œuvre c’est-à-dire la construction du Tabernacle. (Ex 35/29)

De quelle manière se manifestait le cœur disposé du peuple de Dieu quand il participait à l’œuvre de l’Eternel ?

  • L’obéissance : v1 : « Betsaleel, Oholiab et tous les artisans en qui l’Eternel a mis de l’habileté et de l’intelligence pour savoir faire ces travaux réaliseront les objets destinés au service du sanctuaire en se conformant à tous les commandements de l’Eternel
  • L’application : v2 : Moïse appela […] tous ceux dont le cœur était disposé à s’appliquer à ce travail pour le réaliser. Ils étaient prêts à apporter une grande attention à l’œuvre de Dieu.
  • Le volontariat : v3 :[…] on apportait encore à Moïse des offrandes volontaires. C’est-à-dire sans contrainte.
  • La régularité: v3 : Chaque matin, on apportait à Moïse des offrandes volontaires.

Sans se lasser, ils apportaient généreusement leur offrande pour l’Eternel.

  • L’honnêteté : v4 : Alors tous les hommes habiles qui réalisaient tous les travaux du sanctuaires[…] vinrent dire à Moïse : « Le peuple apporte beaucoup plus[…] » Ils auraient pu détourné le surplus à leur profit ; La tentation devait être grande !
  • Libéralité (générosité) : v5,7/[…]  « Le peuple apporte beaucoup plus qu’il ne faut pour réaliser le travail que l’Eternel à ordonner de faire. » Les objets préparés suffisaient pour tous les travaux à réaliser, et il y en avait même trop.

Ces qualités manifestaient un cœur bien disposé comme le répète à plusieurs reprises les v 5,20, 22, 26 et 29 d’Exode 35.

Quels types d’offrandes apportaient-ils ?

Ex 35/5 ,7: Des matériaux précieux : De l’or, de l’argent ,du bronze, des matériaux nobles ou artisanalement confectionnés, des bijoux, des parfums aux senteurs rares (De quoi faire rêver Ali-Baba malgré sa caverne des 40 voleurs) ;

Des matériaux plus modestes : Peaux en poil de chèvre ;

Des compétences techniques, leur savoir-faire :v 25-26 :Toutes les femmes qui avaient de l’habileté se mirent elles-mêmes au filage et elles apportèrent le résultat de leur travail.

Ex. 36/1 : Betsaleel, Oholiab et tous les artisans en qui l’Eternel a mis de l’habileté et de l’intelligence pour faire ces travaux.

Des biens personnels :Ex 35/22 : Des hommes et des femmes vinrent : tous ceux dont le cœur était bien disposé apportèrent des boucles, des anneaux, des bagues, des bracelets, toutes sortes d’objets en or.

Quels enseignements pouvons-nous recevoir de la part du Seigneur ?

Dans le contexte des passages cités, on comprend qu’un cœur bien disposé à l’œuvre de Dieu c’est : manifester certaines dispositions et qualités :

  • S’engager à faire quelque chose d’une façon spontanée et librement choisie :Ex.35/26 : Toutes les femmes qui avaient de l’habileté se mirent elles-mêmes au filage et elles apportèrent le résultat de leur travail.
  • Organiser son temps, son argent, ses efforts pour être totalement appliqué à la tâche : Ex 36/2 : Moïse appela […] tous ceux dont le cœur était disposé à s’appliquer à ce travail pour le réaliser. Ex 35/22 : Des hommes et des femmes vinrent : tous ceux dont le cœur était bien disposé apportèrent des boucles, des anneaux des bagues, des bracelets, toutes sortes d’objets en or.
  • Prendre conscience de ses réels dons pour pouvoir prétendre à certains ministères. Car si Dieu ne dédaigne pas les cœurs spontanés pour répondre à son appel, il nous faut discerner ce pour quoi le Seigneur nous emploi. Ex. 36/1 : Betsaleel, Oholiab et tous les artisans en qui l’Eternel a mis de l’habileté et de l’intelligence pour faire ces travaux. :Ex35/25 :Toutes les femmes qui avaient de l’habileté se mirent elles-mêmes au filage […]. Nous voyons bien que la seule bonne volonté ne suffit pas : Betsaleel, Oholiab et tous les artisans avaient reçu de la part de Dieu l’habileté et l’intelligence pour faire certains travaux comme ces femmes qui filèrent selon l’habileté qu’elles avaient reçue. Il ne serait pas venu à l’idée de ses femmes d’occuper la fonction de ces artisans et inversement. Donc, c’est avec discernement que nous devons recevoir de la part de Dieu, l’appel pour tel ou tel ministère. Ainsi les passe-droits (faveur accordée contre le règlement) en ce qui nous concerne passer outre la volonté de Dieu, l’affectif, la simple bonne volonté ou l’ambition ne sont pas des éléments fiables pour participer à l’œuvre de Dieu qui est d’annoncer l’évangile :  Jésus répondit: « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » Jean.6/28. Afin queles inconvertis sachent que Jésus est vraiment le Sauveur du monde :Jean.4/21. Car :  « celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle ; il ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » Jean.5/24.
  • Être obéissant : Parmi toutes les qualités que nous avons énumérées au début de la méditation, l’obéissance est mentionnée en tout premier, au verset un d’Exode 36, comme pour rappeler que la qualité essentielle d’un cœur bien disposé est l’obéissance bien plus qu’une profusion de libéralité :1 S. 15/22 : L’obéissance vaut mieux que les sacrifices et l’écoute attentive vaut mieux que la graisse des béliers. Si l’on veut accomplir l’œuvre de Dieu d’un cœur bien disposé, il nous faut déjà commencer à obéir à ce commandement de nous repentir : Mc.1/15 : «  Le moment est arrivé et le royaume de Dieu est proche. Changez d’attitude et croyez à la bonne nouvelle.  On peut lire aussi dans Proverbes 23/26 : «  Mon fils donne-moi ton cœur et que tes yeux prennent plaisir à mes voies ! », c’est-à-dire les trois dimensionsqui composent notre personnalité. Un homme ou une femme, qui ne répondrait pas à cet appel de repentance et qui accomplirait des œuvres dans l’église avec une bonne volonté, se ferait une illusion sur son engagementcar commele signale Esaïe 64/5:  « Nous sommes tous comme des impurs, et toute notre justice est comme un vêtement souillé[…] ». Il ne s’agit pas seulement d’avoir de la bonne volonté, mais il faut reconnaître que notre cœur est souillé par le péché. Cependant, Dieu ne rejette pas un cœur brisé : Jésus disait de lui-même en lisant le livre d’Esaïe : Lc.4/18-19 : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; il m’a envoyé pour guérir le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté et aux prisonniers la délivrance[…] , pour proclamer une année de grâce du Seigneur. » Il relève le pécheur et le prépare pour les bonnes œuvres que lui-même a préparé : Ep.2/10 :[…] nous avons été crées en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions. ». Comme au temps de Moïse, où Dieu avait sollicité son peuple pour l’œuvre qu’il avait prévue de réaliser, c’est-à-dire la construction du tabernacle. Il est donc essentiel, avant toute chose, de se repentir et faire le sacrifice de sa vie à Jésus : Rom.12/1 : « Je vous exhorte donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu , à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu. »
  • Être appliqué : Quand on a fait le pas de la foi, et que l’on souhaite servir le Seigneur, il est bon de prendre un temps de réflexion dans la prière avant de s’engager à suivre le Seigneur à travers un ministère, comme nous l’enseigne le Seigneur : Lc.14/28 : « En effet, si l’un de vous veut construire une tour, il s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi terminer. Car la Bible nous avertit à travers ce proverbes 18/9 : « Celui qui se relâche dans son travail est frère de celui qui détruit. » Il ne sert de rien d’être tout feu, tout flamme au début si c’est pour s’éteindre aussitôt : Ecclésiaste 7/8 : « Mieux vaut l’aboutissement d’une affaire que son commencement. » Appliquons nous à discerner les dons que le Seigneur nous a fait et éloignons nous du mal (disputes, bavardages profanes, les spéculations hasardeuses) ;  « pour être un vase d’usage noble, saint, utile à son maître, prêt pour toute bonnes œuvres. 2 Tim.2/21. » Même si notre Salut est acquis et que nous n’aurons pas à comparaître devant le trône de Dieu pour le jugement (Apo.20/11) nous devrons comparaître devant le tribunal de Christ : 2Cor.5/10 :  « Car il nous faudra tous comparaître en pleine lumière devant le tribunal de Christ, pour que chacun recueille selon ce qu’il aura pratiqué avec son corps : soit du bien, soit du mal. » 1Cor.3/10-15 : « […] mais que chacun prenne garde comment il bâtit dessus. Car personne ne peut poser d’autre fondement que celui qui a été posé, qui est Jésus-Christ ; mais si quelqu’un bâtit sur ce fondement de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume ; l’œuvre de chacun sera manifestée, car le jour la fera connaître, parce que c’est par le feu qu’elle est révélée, et le feu éprouvera quelle est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre subsiste, il en recevra la récompense ; si elle est consumée, il perdra sa récompense ; mais pour lui, il sera sauvé, toutefois comme au travers du feu. »

Conclusion

Pour un cœur bien disposé à l’œuvre de Dieu, voici deux recommandations :

Rom.12/2 : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvèlement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

1Cor13/1-3 : « Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n’ai pas l’amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit. Si j’ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j’ai même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, mais que je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n’ai pas l’amour, cela ne me sert de rien. »

-Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s